Favoriser l’émergence, le maintien et le développement des compétences collectives

Publié le Publié dans Coaching dirigeant PME TPE

Les dimensions humaines composantes essentielles du métier d’ingénieur

Lors de mes études d’ingénieurs à l’INSA de Lyon, j’ai appris à résoudre des problèmes scientifiques très compliqués, en mathématiques, en physique ou en chimie, puis j’ai exercé différentes fonctions en management d’équipes techniques, en technico-commercial, marketing opérationnel , marketing stratégique, développement durable, RSE et Ressources humaines dans des grands groupes du secteur de l’énergie. A mesure que j’élargissais mes horizons dans de nouveaux domaines, je perdais toutes les connaissances techniques acquises lors de mes études et la dimension humaine devenait plus importante.

L’une de mes découvertes les plus fondamentales est celle de la rationalité limitée, concept introduit par Herbert SIMON et de la stratégie des acteurs dans l’acteur et le système de Michel CROZIER. Ces théories reposent sur le principe d’acteurs qui ne disposent que d’une partie des informations utiles et qui interagissent de façon aléatoire en fonction de leurs représentations, de leurs enjeux propres et de leurs valeurs. Les processus de management et la culture de l’entreprise sont donc là pour permettre d’assurer un minimum de cohérence globale. Or dans des contextes où les équipes se forment et disparaissent de plus en plus rapidement, où les changements d’organisation, l internationalisation et le turn-over brassent les salariés au sein de l’entreprise, contextes qui pourraient être qualifiés de chaos, il est essentiel de favoriser l’émergence, le maintien et le développement des compétences collectives car c ’est ce qui constitue le ciment et le véritable avantage concurrentiel des entreprises.

Valoriser les atouts d’une formation ouverte

L’ouverture culturelle, sociale et humaine qui caractérise la formation d’ingénieur de l’INSA de Lyon, en plus de l’excellente base scientifique, est en ce sens un véritable atout. Il n’est malheureusement pas encore reconnu à la hauteur de sa valeur car l’ouverture ne favorise pas la culture réseau et la puissance des réseaux reste un facteur clé de réussite dans notre société. Pierre Bourdieu a montré que dans un environnement donné, appelé champ, celui de l’entreprise par exemple, où les acteurs souhaitent tous accéder aux différents capitaux qui y circulent (pas uniquement économiques mais aussi la considération, le pouvoir, le prestige,…) limités par définition, les dominants (en général issus des mêmes classes sociales) défendent leur position grâce à des règles du jeu qui les avantagent. Ainsi l’importance des réseaux, les modes de sélections, d’évaluation du potentiel jouent un rôle en ce sens. Les codes d’appartenance ne s’apprennent pas à l’école (dans certaines oui) mais sont pourtant très discriminants dans un système de promotion sociale imparfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − 7 =